Sortie du livre Le parc du Confluent, mémoire d’un Portésien

Le livre Le parc du Confluent, mémoire d’un Portésien est sorti le 4 mai 2017

Je n’avais pas plus d’un mois et demi quand je suis arrivé à Portet avec mes parents. Autant dire que j’y vis depuis toujours, heureux d’être sur la commune qui nous a accueillis, d’y travailler, toujours avec un grand bonheur et beaucoup d’amour. Mon histoire est indissociable de l’histoire de Portet, et la vie de Portet est intimement liée à son confluent, celui de la Garonne et de l’Ariège.

Ainsi commence le récit de Giovanni Moro, dit Jeannot, mémoire vivante du territoire de la rive droite et du parc du Confluent. Aménagé sur les rives du fleuve après plusieurs décennies d’exploitation des sables et graviers pour préserver cette zone d’un grand intérêt écologique, le parc du Confluent est un lieu exceptionnel, d’une grande richesse. En se racontant, Jeannot raconte le parc, son parc, dont il dit : « Il faudrait que chacun entre ici comme invité dans un lieu privilégié. »

Il a été présenté au public au cours d’une rencontre avec Jeannot Moro. Sans cette initiative de la municipalité, sans le récit passionné de Jeannot, qui se serait souvenu, dans quinze ans, dans trente ans, de ce que fut la vie de ces Portésiens séparés du reste du village par un fleuve ? Qui se serait rappelé ces dizaines d’hectares de terre livrés aux sablières et devenus décharge publique avec le temps ? Qui aurait encore pu dire le travail acharné de nettoyage et de comblement pour que la nature reprenne ses droits et qu’aujourd’hui, au moins cinq cents espèces de flore cohabitent sur le parc ?

Le livre est illustré par des clichés des photographes Pierre Chalard et Antoine Thimonnier. Le public peut admirer leurs photos jusqu’au 2 juin dans le cadre de l’exposition Le parc du Confluent, source de vie, au centre d’action culturelle de Portet-sur-Garonne.

Share

Métier : écrivain public

Une rencontre conférence sur le métier d’écrivain public

Métier : écrivain public, le 14 mars 2017 à 2h à la Maison des Écritures de LombezEn amont du Forum des écrivains conseils® qui se tiendra à Lombez du 24 au 26 mars prochain, je vous invite à assister à une conférence sur le métier que j’exerce depuis plus de seize ans.

L’écrivain public exerce un métier de service qui peut revêtir des aspects très divers : écriture administrative ou personnelle, immédiate ou au long cours, individuelle ou collective. Cette profession, à la croisée du social, du culturel, de l’éducatif et de l’accompagnement reste peu connue.

Marie Bernard, Pascale Malevergne, et moi-même, écrivains conseils® membres du GREC vous attendrons le mardi 14 mars 2017 à 20 heures à la Maison des Écritures de Lombez pour vous présenter cette activité aux multiples facettes et échanger sur notre expérience de l’écriture.

Share

En mars, les écrivains conseils® se réunissent à Lombez

Les écrivains conseils® invitent le public le samedi 25 mars à Lombez

Forum des écrivains conseils® à Lombez du 24 au 26 mars 2017

  • à 10h30Lombez en bal(l)ade, lecture déambulée dans les rues de la vieille ville de Lombez, guidée par la comédienne Floriane Attal, suivie d’un apéritif à la mairie. Départ devant l’office du tourisme.
  • à 18h à la Maison des Écritures : L’écriture… deux métiers, rencontre ouverte entre l’auteur Violaine Bérot, les écrivains conseils® et le public.
Share

Écrire de la fiction : atelier d’écriture dans le Gers

Invitation à écrire dans le Gers

 

Affiche atelier d'écriture à Lombez : écrire de la fiction

Samedi 26 novembre 2016

ou

Samedi 3 décembre 2016

de 9 h 30 à 12 h 30
à la médiathèque de Lombez

Participation gratuite

Lombez devient, le temps de l’atelier, un territoire à explorer et le support à des histoires à raconter. Il s’agit de découvrir les lieux avec un autre regard, écrire à partir de son expérience personnelle de ces lieux ou en faisant appel à son imagination, en gardant une large place à la fantaisie. Pour cela, il sera fait aux participants des propositions d’écriture diverses. Elles leur permettront de nommer le réel, de laisser place aux souvenirs, de permettre le surgissement de l’imaginaire.
Au cours d’une balade dans le centre historique ou à partir d’un plan et de photos, chacun pourra inventorier, se saisir des lieux, de la ville, des images, accumuler des mots, du matériau, inventer, jouer, écrire de la fiction.

Les textes écrits au cours de ces ateliers, si leurs auteurs nous les confient, serviront à la création d’une lecture déambulatoire dans le Lombez historique, le 26 mars 2017, pendant le Forum du GREC (GRoupement des Écrivains Conseils), et seront édités dans un recueil.

N’attendez pas pour vous inscrire

Le nombre de places est limité

Marie-Odile Flambard : 06 85 39 41 50 – info@jetepretemaplume.fr

ou

Médiathèque de Lombez : 05 62 60 30 45 – mediatheque-lombez@orange.fr

Un partenariat Médiathèque municipale de Lombez, association GREC 2017, JeTePrêteMaPlume dans le cadre de la préparation du Forum 2017 du GREC.

Share

Comment la parole… {histoires de lecteurs}

Comment la parole…

Comment la parole… {histoires de lecteurs}, c’est un projet, récolter la parole, la faire circuler, la mettre en mots et en texte, la mettre en musique et en voix.

Faire que la parole des uns soit source d’inspiration des autres.

C’est quoi le bibliothécaire idéal ?
Quels souvenirs se rattachent au premier livre dont vous vous souvenez ?
Et si vous ne pouviez plus lire ?

En mai dernier, des usagers et personnels des médiathèques de Roques et de Saint-Jean ont témoigné sur leur rapport à la lecture. Leurs propos ont été recueillis par la comédienne Sophie Robin.

Cette récolte de paroles a été confiée à l’écrivain Benoît Séverac, il s’en est inspiré pour écrire un texte.

A partir de fragments de texte, j’ai fait écrire le public de la médiathèque du Moulin, à Roques, au cours d’un atelier d’écriture d’une matinée, en septembre.

Il s’agissait d’écrire des textes courts destinés à être calligraphiés.

Comment la parole... le spectacle

Le samedi 5 novembre à 11 heures, Sophie Robin lira les textes, en duo avec la violoncelliste Julie Läderach.

Pour que ces mots redeviennent parole.

Un projet du collectif Jesuisnoirdemonde, soutenu par la médiathèque départementale de la Haute-Garonne.

Share

Salon du livre de Corronsac : invitation à un atelier d’écriture et une conférence

Le 5 novembre 2016, pour la deuxième année, je participerai au salon du livre de Corronsac.

Samedi 5 novembre : salon du livre de Corronsac, deuxième édition

Le salon du livre de Corronsac réunit des auteurs locaux et propose des animations autour de la lecture, de l’écriture, du livre, pour adultes et enfants. Il se tiendra à la salle des fêtes de Corronsac, le samedi 5 novembre, de 14 heures à 18 heures 30.

Je vous invite à nous rejoindre, car le salon du livre de Corronsac, ce sera l’occasion de me retrouver pour :

  • de 14 heures 30 à 16 heures : un atelier d’écriture Plaisirs de lecture, souvenirs d’écriture pour adultes et jeunes à partir de 15 ans. Pour découvrir, pour le plaisir d’écrire avec d’autres, pour échanger.
  • à 16 heures : une conférence : Écrivain conseil ® : écrire pour les autres, une vocation, une profession, avec mes collègues Martine Coutières et Pascale Malevergne, membres comme moi du Groupement des Écrivains conseils (GREC). Pour tout savoir, ou presque, de notre métier, ce qui nous motive, notre parcours, nos prestations, nos compétences…

Pour en savoir plus sur cette deuxième édition du salon du livre de Corronsac, vous pouvez consulter la page Facebook de l’association Corronsac bien vivre ensemble, organisatrice du salon et lire cet article de la Dépêche du Midi.

Share

Exposition et atelier d’écriture

Je vous attends pour deux après-midi d’écriture au cœur de l’exposition Le nom d’une île au Pavillon Blanc Henri Molina, à Colomiers. Deux après-midi pour regarder, écouter, imaginer, rêver, voyager… à travers l’écriture en nous appuyant sur le texte, les voix et les dessins muraux qui composent cette exposition.

C’est le mardi 25 et le mercredi 26 octobre 2016, de 14 heures à 17 heures.

 Atelier d'écriture dans le cadre de l'exposition Le nom d'une île

Le nom d’une île est une exposition et un projet littéraire. Elle regroupe quatre artistes d’horizons différents : Béatrice Cussol est invitée pour une création littéraire, tandis que trois dessinateurs croisent leurs dessins à même les murs du centre d’art : Abdelkader Benchamma, Claire Braud et Stathis Tsemberlidis – des auteurs qui empruntent les chemins de l’art contemporain, de la bande dessinée et du récit. Ils sont invités à concevoir un lieu imaginaire, une histoire faite de bribes de dessins et de voix. Une île faite de traits aux murs et d’un texte, dans un lieu qui où se croisent une médiathèque et un centre d’art et qui a fait des arts graphiques et de la fiction ses sujets majeurs. (site du Pavillon Blanc Henri Molina)

Share

3 au 9 octobre 2016, la Semaine de l’écriture

Le Groupement des écrivains conseils® est partenaire officiel de la cinquième édition de la Semaine de l’écriture.

L’opération consiste, à l’échelon national, à faire écrire des cartes postales aux participants, sur un thème choisi qui varie chaque année, et se décline autour du slogan « L’émotion s’écrit à tous les moments de la vie ». Cette année, le thème retenu s’intitule « Autour du rêve ».

Tout un programme…

Share

Un projet avec Emmaüs Toulouse

7 avril 2016. Thème du jour : exil et reconstruction.

Sur l’invitation d’Emmaüs Toulouse, les compagnons, les bénévoles, les salariés et quelques autres se sont réunis à Eaunes. Pour un temps dédié à la rencontre, au partage, à l’échange.

Parmi les quelques autres, trois biographes. Dont moi.

Il nous avait été proposé de rencontrer des membres de la communauté pour écrire leur parcours de vie. Un travail réalisé au cours de semaines précédentes, qui voyait son achèvement ce jeudi 7 avril. Par la remise de son livre à chaque auteur et par la lecture des textes de ceux qui ont bien voulu témoigner de leur expérience.

Et moi, qu’est-ce que je retiens de cette expérience-là ? De ma rencontre avec ces quatre personnes ? Des heures passées à les écouter, l’un, l’une et puis l’autre et l’autre ? Des histoires que j’ai reçues ? Des mots que j’ai écrits avec leurs voix à eux ? Des lectures que j’ai entendues ? Des regards échangés ?

Professionnellement, j’ai appris. J’ai découvert ce que représente l’écriture du récit d’une personne qui parle le français depuis peu de temps. Cela demande une écoute encore plus fine, une reformulation constante pour m’assurer que j’ai bien compris, que je vais savoir traduire à l’écrit ce qui vient de m’être dit.

Humainement, j’ai grandi. J’ai entendu des histoires douloureuses, et que sur le chemin, souvent, on trouve des mains tendues. J’ai côtoyé des femmes fortes et des hommes forts. J’ai voyagé, dans les langues et les accents, dans les cultures, dans l’espace et le temps, dans les histoires. J’ai partagé des émotions, des sourires et des larmes. J’ai reçu comme un cadeau la confiance qui m’était faite.

Un immense merci pour tout cela. C’était une magnifique aventure. J’en attends la suite avec impatience.

Share