De belles rencontres…

Mon métier est source de belles rencontres. Ceux pour qui j’ai rédigé des récits de vie ont partagé avec moi des pays, des expériences, des métiers, des guerres, des évènements douloureux ou heureux, des combats.

Parmi bien d’autres, je pense :

  • à cette mère qui se battait pour ses enfants autistes
  • à ce vieux monsieur, engagé à 15 ans dans l’armée républicaine espagnole, qui ne voulait pas que meure le souvenir de ses compatriotes disparus dans les camps français
  • à plusieurs, femmes et hommes, nés en Algérie et déchirés d’avoir dû la quitter, et à leurs enfants qui en ont souffert aussi
  • à Monsieur A. qui croyait partir en Algérie pour y maintenir la paix
  • à ce couple franco-libanais vivant à Beyrouth
  • à cet homme qui souhaitait léguer à son petit-fils autre chose qu’un patrimoine matériel
  • à ce fils qui désirait faire vivre la mémoire de son père trop tôt disparu
  • à ces messieurs, âgés aujourd’hui de 80 ans et plus, anciens résistants
  • à Monsieur R., 97 ans, évadé de guerre
  • à ce couple de personnes handicapées qui voulaient montrer qu’on peut être sur fauteuil et réussir une vie professionnelle, conjugale et de parents
  • à J. et L., 66 ans de mariage, toujours amoureux, riches d’une grande famille et d’une belle énergie
  • à la famille K., venue de Pologne en 1920 pour trouver une meilleure vie en France
  • ainsi qu’à tous les autres, que je ne peux citer.

La confidentialité ne m’autorise pas à dévoiler leurs noms, mais qu’ils soient tous remerciés pour leur confiance.

Share