Biographie hospitalière

Le biographe hospitalier : accompagner par le récit de vie

Quand la maladie survient, la nécessité de faire un retour sur sa vie s’impose parfois. Infirmière puis biographe, j’ai ressenti comme une évidence que je devais mettre mes compétences de professionnelle de l’écrit et de la collecte de mémoire au service des personnes gravement malades. Mon projet s’inspire de la démarche de Valéria Milewski, qui m’a initiée au métier de biographe hospitalier, que je remercie, et de l’association Passeurs de mots passeurs d’histoires.

La démarche

Être biographe hospitalier, c’est permettre à des personnes parvenues à un stade avancé de leur maladie ou très âgées de raconter leur histoire à un biographe et de recevoir le livre de leur vie.
À travers la biographie, la personne a la possibilité de relire son parcours, d’en retrouver le sens, de se réconcilier avec les évènements du passé et se préparer à ceux qui vont venir. Elle peut laisser à ses proches une trace, un témoignage de sa propre humanité, transmettre son histoire, l’inscrire dans le temps.
La place d’un biographe dans les services qui accueillent des personnes gravement malades et dans les établissements gériatriques est justifiée parce que ses compétences professionnelles (écouter, accompagner dans un retour sur sa vie, écrire) répondent au besoin de ces personnes.

Le livre

Il renferme l’histoire de la personne, rédigée par un professionnel, avec les mots, les accents de la personne. C’est un livre écrit pour chaque proche. Un bel objet, imprimé avec soin, relié artisanalement, fait pour durer, se transmettre.

Les bénéficiaires

La personne

Pour une personne en phase avancée de sa maladie ou très âgée, raconter son histoire à un biographe pour en faire un livre, aide à rester acteur de sa vie. C’est une réponse à ses besoins de relation, de reconnaissance, de transmission, de cohérence, de sens.

Les proches

Le temps de la narration facilite les échanges, autour de sujets autres que la maladie. Plus tard, le livre sera là, porteur de la mémoire familiale transcrite et partagée. Chacun s’y retrouvera, à sa place bien définie dans l’histoire de la famille. À travers lui, l’être aimé continuera de parler, d’exister à chaque page.

Les soignants

En mettant la biographie à la disposition de la personne, les soignants lui offrent de ne plus être seulement un malade, mais une personne à part entière. Ils lui proposent un nouveau projet de vie, et cela donne du sens à leur travail. L’expérience a montré que ce soin de support aide l’équipe à garder une vision positive de son action, dans un contexte particulièrement difficile.

Les modalités

La prestation est offerte au patient par l’institution. Cette action s’inscrit dans le projet de l’équipe.
Pour la personne, le biographe est partenaire d’écriture. Il lui offre un cadre sécurisant et une qualité d’écoute, mais son travail n’a aucun objectif d’ordre psychothérapeutique. Il recueille le récit de la personne au cours d’entretiens strictement confidentiels et le restitue à l’écrit. Puis il remet à la personne ou à un proche préalablement désigné le livre de sa vie. Le récit et les traces de l’histoire n’appartiennent qu’à la personne qui s’est racontée.

La biographie hospitalière est exercée au sein de quelques établissements hospitaliers en France. La démarche est l’objet d’une recherche qualitative entreprise par l’équipe de Chartres depuis 2012, avec Paris X Nanterre.

Share